La Corse

 Salut à tous !

Pour ce premier reportage, je vous emmène en

  Bien que n'étant pas Corse moi même, je suis tombé sous le charme de l'île de beauté. Aussi, j'avais envie de vous la faire (re)découvrir.

  Pour celà, je vous propose d'abord une superbe série, réalisée par Jean Froment, de cinq documentaires vidéos de 43 minutes chacun diffusés sur Arte.


"La Corse, beauté sauvage."

  Si tout le monde s'accorde à dire que la Corse figure parmi les plus belles îles du monde, c'est qu'elle jouit d'un patrimoine naturel et culturel exceptionnellement riche et original. Elle recèle une extraordinaire diversité de paysages. Et en s'éloignant des zones touristiques, il existe des lieux sauvages, fantasmatiques et peu explorés.

  Loin des clichés récurrents, cette série documentaire vous emmène à la découverte d’une nature et d’hommes hors du commun. Une aventure de longue haleine puisque l’île est filmée sur plus d’une année entière. Et aux 4 saisons, la Corse n’offre jamais le même visage.

Cliquez sur les images pour lancer les vidéos.

L'île verticale. (1/5)

    Morceau des Alpes et des Pyrénées dérivant en Méditerranée, la montagne Corse est un monde de cimes, d'aiguilles, d'escarpement et de roches anciennes aux déclivités impressionnantes. Espace vierge et dernier refuge du sauvage, la montagne Corse est le lieu où se tissent les liens entre passé et présent.


 

 

Entre mer et vents. (2/5) 

  Chaque année, c'est le raz de marée estival des touristes convoitant ses criques et ses plages. Mais le littoral Corse reste un espace d'une grande  diversité, structuré par les forces élémentaires de la nature, entre mer et vents. Tout autour de la Corse, nombreux sont les sites classés au patrimoine mondial de l'Humanité ou protégés comme réserve naturelle. La mission de l'Homme est de maintenir indemne les visages de ces territoires, qui sont    aussi des refuges pour les oiseaux migrateurs, abritent des espèces rares ou sont des sanctuaires marins comme la réserve marine de Scandola.

                                                            Mes images illustrent parfaitement ce documentaire !

                                                            Vous les retouverez ICI.


Le monde végétal. (3/5)

    Symbole de la Corse qui couvre entre la moitié et les deux tiers du territoire insulaire, le maquis est ce milieu impénétrable, luxuriant, vivace et odorant qui émerveille dans son fleurissement printanier. En contrepoint de cet univers sauvage, rustique et parfumé, les hommes cultivent l'emblématique olivier dont ils tirent l'or jaune de la Corse.  



Des vallées et des hommes. (4/5)

    Entre cimes et rivages, le relief Corse révèle un dédale de vallées innombrables et irriguées de cours d'eau. Pendant des siècles, les hommes ont eu   leur destin lié à cette terre "entre mer et montagne". Ils y ont gagné leur existence, en faisant aller et venir leurs troupeaux de la plage (l'hiver) aux alpages (l'été). Elément des paysages, l'eau est l'autre richese de la Corse, celle qui a permis au monde rural de se développer et de vivre dans les territoires de montagne. Ici coulent le Liamone, le Rizzanese, la Gravone, le Taravo, le Golo, le Tavignano, la Restonica... 24 rivières qui couvrent plus    de la moitié de l'île.


Une terre de mémoire. (5/5)

   Tour à tour Grecque, Romaine, Chrétienne, menacée par les Sarrasins, la Corse est une terre de mémoire. Vestiges de pierre depuis la première occupation humaine, traces d'habitations et de cultures pour qui est capable de relever les indices, les implantations architecturales en Corse ont toujours un rapport à l'ailleurs... Un patrimoine qui témoigne de toute l'histoire de l'île. 


 

  Les photos que j'ai prises viennent illustrer à merveille le volet n°2 de la série documentaire.

  Je vous propose donc de m'accompagner pour un petit tour de Corse !

 

 Notre périple commence par  

le Golfe de Porto.

 

      

 

   Idéalement situé entre Ajaccio et Calvi, berceau de sites naturels d'exception, le Golfe de Porto est inscrit sur la liste du  Patrimoine Mondial de l'Humanité depuis 1983. Il doit sa splendeur à son littoral bordé de falaises de granit rouge qui contrastent  avec le bleu intense de la mer : au sud, les Calanche de Piana, au nord, la presqu'île de Girolata et la réserve naturelle de Scandola. L'ancienne tour Génoise de Porto veille sur ce site exceptionnel.


La Corse est une montagne dans la mer mais c'est dans la région de Porto que cette expression prend toute son ampleur.




 

 

Les Calanche de Piana.


 

  

    Au pied du petit village de Piana et dominant le golfe de Porto, d'étonnantes sculptures de granit formées par l'érosion forment un paysage  d'une beauté étrange... et unique. Le bleu intense de la mer, la côte baignée par une lumière souvent irréelle, les oranges et les roses du granit et le relief en font un site tout simplement exceptionnel. Accessibles depuis une route très fréquentée, c'est par bateau que les calanche prennent toute leur dimension.

 


 

 


Ajaccio.


 

 

   Ajaccio, cité impériale, mérite qu'on s'y attarde un peu. De la cathédrale à la maison des Bonaparte, tout ici rappelle l'incroyable destin de Napoléon, l'enfant du pays. De plus, la ville est située au coeur du plus vaste et plus profond golfe de Corse, s'étirant de la pointe de la Parata, face aux sentinelles rougeoyantes des îles Sanguinaires, jusqu'à la pointe de Porticcio.


 

 

Bonifacio.



 

   Ville la plus méridionale de Corse, Bonifacio est édifiée sur un site exceptionnel. Juchée sur un étroit promontoire calcaire et enfermée dans ses fortifications, la vieille ville domine la mer d'une soixantaine de mètres, faisant de Bonifacio un lieu magique et incontournable pour quiconque se rend en Corse...

 

 

© Sébastien Papon - Tous droits réservés.